Assurance animal (chiens & chats) : comparez 5 devis

Le lien qui rattache un chien à son maitre est aussi fort que celui qui rattache un bébé à sa mère. Cet échange se traduit par une loyauté envers son propriétaire et un amour inconditionnel. De son côté, le maître veille à son bien-être et procure les soins qu’il mérite. Toutefois, avec les frais médicaux sans cesse en hausse, il n’est pas toujours évident d’offrir les meilleurs soins à l’animal et c’est là qu’intervient la mutuelle pour chien . Pour ceux qui souhaitent disposer de plus amples informations sur le sujet, ces quelques lignes suivantes seront à lire avec attention.

L‘assurance santé est conseillée pour quel animal ?assurance animal

L’assurance-santé s’adresse à tous les animaux de compagnies que leurs propriétaires souhaitent garder à l’abri des maladies et des dangers. En effet, les formules proposées par les compagnies d’assurance couvent les consultations, les analyses et l’hospitalisation survenue à la suite d’une maladie, mais aussi les divers accidents.

Pour ceux qui en doutent, il convient de rappeler que la mutuelle de santé pour animaux domestiques se rapporte à une assurance-santé et elles n’affichent aucune différence. Par ailleurs, les propriétaires qui ne souhaitent pas souscrire une assurance animal pourront toujours inscrire leurs animaux de compagnies sur l’assurance de leur maison. Les mutuelles de santé couvrent généralement les animaux de compagnies ordinaires comme les chiens et les chats mais aussi les nouveaux animaux de compagnie tels que les lapins, les cobayes, les furets, les perroquets et les chinchillas.

L’assurance animal est intéressante lorsque celui-ci est de nature fragile et qu’il tombe malade fréquemment. Certaines personnes choisissent de gérer les crises au fur et à mesure, ce qui parait judicieux sur le court terme. Néanmoins, pour que l’animal puisse profiter des meilleurs soins à n’importe quel moment, il vaut mieux opter pour les assurances animalières, qui s’avèrent impératives pour couvrir les frais d’hospitalisation et d’opérations chirurgicales qui sont souvent très onéreux.

Les compagnies d’assurance acceptent également les chiens de chasse, mais sous quelques conditions. Elles prennent généralement en charge les dommages causés par l’animal, que ce soit matériel ou que cela se réfère à la blessure d’un tiers lors d’une partie de chasse, pendant les saisons de chasse.

Quel est l’intérêt de souscrire une assurance animal ?

La souscription à une assurance animal permet de ne plus hésiter à consulter le vétérinaire en cas de maladie à cause de facture élevée. D’ailleurs, la majorité des personnes qui ont choisis de souscrire une mutuelle de santé pour animaux l’ont trouvé salutaire et leur ont permis de se délester de lourdes dépenses.

Les soins se rapportant à des affections spécifiques comme un cancer ou des maladies héréditaires sont généralement très couteux, surtout lorsqu’ils reviennent fréquemment. Les soins ponctuels comme pour les vaccins, les otites et les gastro-entérites, les otites ou les vaccins sont également pris en charge par les organismes assureurs de reviennent tout aussi chers.  Alors au lieu de gérer les dépenses au coup par coup, il vaut mieux profiter d’une bonne assurance animal qui prendra en charge l’ensemble ou du moins une partie des dépenses.

Même s’il est impossible de prévenir les comportements des animaux, il reste possible de prévenir ses réactions et de s’y préparer.  C’est d’ailleurs à cet effet que l’assurance de responsabilité civile a été créée. Elle prend notamment en charge tous les dommages que pourrait causer l’animal dans un excès de fureur ou de trop-plein de joie. Cette assurance est notamment obligatoire pour les animaux dits dangereux, qu’ils soient de catégorie 1 ou 2. En complément de l’assurance de responsabilité civile, les propriétaires peuvent souscrire une assurance décès ou une assurance contre le vol. Ces deux assurances spécifiques permettent notamment au propriétaire de bénéficier d’un remboursement en cas de perte de son animal de compagnie. À noter que les formules dépendent généralement de l’âge et de la race du chien.

Les soins remboursés par les assurances animalières 

La plupart des compagnies d’assurance proposent des formules tout risque qui permet aux souscripteurs d’accéder à des remboursements sur tous les soins engagés. Seuls les taux de remboursement varient selon les formules retenues.

Les soins qui sont les plus fréquemment remboursés par l’assurance animal

Pour les chiens et les chats, ce sont généralement les consultations chez les vétérinaires et autres spécialistes ; les hospitalisations ; les analyses et autres bilans de santé ; l’achat de médicaments ; les maladies bénignes ; les infections urinaires, les ergo arrachés ; les foulures et boitements, ainsi que les accidents sur la voie publique. Des clauses à part permettent de faire la demande de garanties sur des services plus étendus comme les vermifuges ; les vaccins et les traitements antipuces. À noter que leur coût peut être compris dans la formule d’assurance. Les garanties restent les mêmes pour les NAC (nouveaux animaux de compagnie) sauf que le plafond annuel à ne pas dépasser est résolument plus bas.

Certains organismes assureurs proposent également des garanties à part comme la phytothérapie, le comportementalisme ou encore l’acuponcture et leur souscription suppose des frais en plus. En optant pour une assurance animal complète, les propriétaires d’animaux de compagnies n’auront plus à se faire de la santé de leurs compagnons et n’auront plus à s’acquitter du prix fort pour les soins médicaux.

Le calcul des remboursements d’une assurance animal

En règle générale, le niveau de remboursement dépend du type de contrat d’assurance souscrit et du taux d’indemnisation proposée dans le packaging. Un devis assez élevé suppose des remboursements de qualité. Le taux de remboursement varie généralement de 50 à 100 %, ce qui fait que si les frais de consultation chez le vétérinaire sont de 100 € et que le souscripteur a opté pour un remboursement basique à 50 % alors, la somme qui lui sera rendue par la compagnie d’assurance sera de 50 euros.

  • Cas pratique :

Un maître accourt chez le vétérinaire après que son chien ait été la victime d’un accident de la route. Le chien en question doit être rapidement opéré et devra rester plusieurs jours alité à l’hôpital. À l’issue du séjour, le propriétaire doit s’acquitter d’un frais total de 1600 € et sera remboursé selon les termes de son contrat, à hauteur de 50 % et 100 % du montant total de la facture. Pour une prise en charge à 50 %, l’indemnisation sera de 800 euros ; pour une prise en charge à 75 %, l’indemnisation sera de 1200 euros ; pour une prise en charge à 90 %, l’indemnisation sera de 1440 euros et pour une prise en charge à 100 %, l’indemnisation sera de 1600 euros. Il est également impératif de prendre en compte le plafond annuel de remboursement que peut proposer la compagnie d’assurance sur une année. Comme pour le taux de remboursement, plus la formule d’assurance est élevée plus, le plafond annuel l’est.

Le comparateur en ligne assuranceanimal.org en donne l’exemple concret dans le tableau ci-après :

La compagnie X propose 3 abonnements différents et donc 3 plafonds annuels différents.

 

Type d’animal

Date

naissance

Formule éco en euros

Formule intégrale en euros

Formule confort en euros

Chien braque d’Auvergne 10/05/2013

13.90

29.50

51.60

Plafond annuel  

1200

1700

2500

 

Ces tarifs concernent un chien de race, vermifugé et vacciné. Si l’animal est sans pedigree, il faudra compter avec une augmentation de 25% de chaque prix.

Les points à retenir avant de contracter une mutuelle animalière 

Il parait plus judicieux de se renseigner au préalable auprès de plusieurs organismes assureurs avant de faire le choix final. L’idéal est de recourir à un comparateur d’assurance qui se chargera de comparer les offres d’assurances afin d’en tirer le plus avantageux. Le propriétaire disposera ensuite d’un devis qui lui facilitera le choix de la mutuelle à retenir.

Certaines mutuelles animalières imposent quelques conditions aux  personnes qui prévoient de souscrire une assurance santé pour animaux. Ainsi, pour la plupart, les chiens et chats doivent être âgés au minimum de 2 mois et au maximum de 5 ans lors de la souscription. À noter que pour certains établissements, la limite s’étire jusqu’à 10 ans, mais pas plus. Les chinchillas, les lapins et les cobayes doivent quant à eux, être âgé au minimum de 3 mois et au maximum de 3 ans lors de la souscription. Pour leur part, les furets doivent être âgés de 3mois à 2 ans tandis que les perroquets doivent être âgés de 3 mois au minimum et de 10 ans au maximum lors de la souscription au contrat d’assurance. C’est notamment pour cela qu’il est important d’assurer son animal de compagnie dès son jeune âge.

Les compagnies d’assurance qui acceptent de couvrir les animaux plus âgés demandent généralement des cotisations élevées et proposent des garanties différentes de celles proposées habituellement. Parmi les sites qui proposent une assurance pour animaux âgés avec de bons rapports qualité-prix, on retiendra les sites Capital , euro assurances , Assuropoil ou encore Stop-frais-veto.fr qui permettent d’effectuer une comparaison en ligne des différentes offres proposées par les organismes assureurs. Pour ce faire, il suffit de remplir le champ dédié qui demande généralement l’âge et la race de l’animal. Les utilisateurs recevront ensuite un devis permettant d’évaluer le coût de l’opération. Selon les utilisateurs qui ont déjà eu recours aux comparateurs, les sites permettent de trouver rapidement et facilement les meilleures offres d’assurances qui correspondent aux attentes et au budget e chacun.

A retenir

Si le propriétaire a choisi de souscrire une assurance santé à son animal de compagnie dès son jeune âge, il devra s’assurer que la cotisation n’ira pas en augmentant avec l’âge de l’animal. Il est également impératif de penser à inclure le remboursement des vaccins dans le contrat d’assurance puisque cela n’est pas toujours inclus dans la formule. Enfin, il faudra veiller à ne pas se laisser facilement séduire par des offres pas chères et choisir de toujours faire appel à un comparateur avant de faire le choix final.

Pour rappel, les compagnies d’assurances ne remboursent pas les soins dont a bénéficié l’animal pour une maladie contractée avant la signature du contrat. Pour ce qui est de la résiliation de contrat, il faudra veiller à prévenir la compagnie d’assurance assez tôt (2 mois au minimum avant la date d’anniversaire).

Les Français sont nombreux à disposer d’un animal de compagnie et de plus en plus de ménages qui ont adopté des chiens et des chats choisissent actuellement de souscrire une mutuelle santé animalière (vous trouverez un bon comparateur de mutuelle ICI).  Cette option se pose notamment comme un moyen efficace de ne plus avoir à hésiter avant d’emmener son animal de compagnie chez le vétérinaire à cause des frais élevés pratiqués. Un animal qui profite des meilleurs soins garde une bonne santé et n’est pas facilement sujet à des maladies, même bénignes.